assurances

Prévention



Mieux vaut prévenir que guérir! En tant que courtier professionnel, nous voulons, en collaboration avec nos partenaires assureurs, contribuer à la prévention.

Consultez nos rubriques prévention:

Circulation routière: ce qui a changé depuis 2000

Sommes-nous encore à la page en matière de circulation? Nouvelles réglementations, nouvelle politique de formation à la conduite, nouvelle classification des infractions, nouvelles règles de priorité: le Code de la Route a beaucoup changé ces dernières années. Non sans effet, d'ailleurs, car ces évolutions ont permis à la Belgique de franchir un énorme pas en avant en matière de sécurité routière.
Vous trouverez sur le site de l’IBSR, la brochure 'Circulation routière qui reprend tout ce qui a changé depuis 2000' publiée à l'initiative de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).

Ce document vise à rafraîchir les connaissances de tous en la matière: sécurité routière et bonne connaissance du Code de la Route sont en effet des éléments absolument essentiels pour chacun d'entre nous.

Prévention Jeune Conducteur

Jeune et responsable En tant que jeune conducteur vous savez très bien comment conduire une voiture. Le code de la route aussi est encore tout frais dans votre mémoire.

Pourtant, les jeunes conducteurs et leurs passagers sont surreprésentés dans les statistiques d'accidents, surtout les nuits de week-ends. Les jeunes conducteurs sont donc relativement fragiles.
Pourquoi ?
Parce que leur expérience toute neuve sur la route ne leur permet pas encore toujours de bien évaluer les risques ou de voir le danger. Nous voulons y remédier en formulant quelques recommandations :

Voiture en bon état de marcheplus d'infos

Voiture en bon état de marche, ceinture bouclée? 
Un bon entretien de la voiture
Une voiture dont un élément est défectueux peut se transformer en véritable engin de mort. Entretenez donc régulièrement freins, pneus, éclairage, suspension, direction...

La ceinture, à tout moment
La ceinture double vos chances de survivre à un accident. A une vitesse de 50 km/h, un conducteur sans ceinture se transforme en projectile de quelque 2,5 tonnes. Il en va de même pour le passager.

Vitesse limitéeplus d'infos

Sagesse au volant
Limitez votre vitesse. Vitesse accrue =

  • moins de temps pour distinguer les obstacles
  • distance d'arrêt plus longue (distance de freinage + de réaction)
A une vitesse de 80 km/h, la distance de freinage est de 32 mètres dans des circonstances idéales (route sèche, freins et pneus en bon état).
La distance de réaction dépend de votre vitesse de réaction.

  • davantage de dégâts et de blessures: à 90 km/h, une collision correspond à une chute du 11e étage.
Gardez vos distances.
Accordez-vous assez de temps et de distance pour réagir aux manoeuvres inattendues du véhicule qui vous précède.
Rien de plus simple: appliquez la règle des deux secondes. Choisissez un point de repère fixe le long de la route (par exemple un poteau ou une maison) et comptez 2 secondes à partir du moment où le véhicule qui vous précède passe à sa hauteur. Si vous-même atteignez ce point de repère avant d'avoir fini de compter, vous êtes trop près. Comptez 3 secondes sur sol mouillé.

Sobriété au volant plus d'infos

Boire ou conduire, il faut choisir ! Pourquoi ?
Quand la conduite automobile comporte-t-elle des risques ?
0,5 pour mille d'alcool

  • = 2 à 3 verres (homme)
  • = 1,5 à 2 verres (femme)
  • risque d'accident grave x 2
0,8 pour mille d'alcool

  • = 3 à 4 verres (homme)
  • = 2 à 3 verres (femme)
  • risque d'accident grave x 4

Faites le test: soufflez.
Si vous devez malgré tout prendre le volant mais que vous ne savez pas si vous avez atteint 0,5 pour mille, faites un alcootest avant de prendre la route. Il vous suffira de souffler dans un petit ballon vendu dans les supermarchés et les pharmacies, pour savoir immédiatement si vous pouvez conduire vous-même ou s'il vaut mieux appeler un taxi.

Défoncé ou stoned ? Danger de mort punissable.
Sous l'influence de la marijuana et du haschisch, vous perdez une partie de vos capacités auditives et visuelles, vous estimez mal les distances et vous roulez particulièrement lentement.
Les stimulants tels que les amphétamines, XTC, Eva, speed et cocaïne rendent euphorique: vous surestimez vos capacités, n'arrivez plus à décider rapidement ni à évaluer correctement les risques. Il peut même vous arriver d'être en proie à des crises d'angoisse ou de panique ou d'agir de manière impulsive et irresponsable, sans parler de la fatigue qui vous envahira si vous arrêtez la consommation.

Attention aux médicaments.
De nombreux médicaments entraînent une somnolence ou diminuent votre concentration. Lisez d'abord attentivement la notice. Parfois, la conduite automobile est déconseillée. Les médicaments le plus fréquemment décelés chez les victimes d'accidents de la circulation sont des calmants tels que le valium et le temesta, les tranquillisants ou les somnifères ainsi que certains antihistaminiques contre l'allergie. De même, les sirops contre la toux à base de codéine, les myorelaxants et les coupe-faim peuvent engendrer un risque au volant. Demandez donc à votre médecin ou pharmacien si vous pouvez raisonnablement conduire en toute sécurité.

Conduite responsable plus d'infos

Fatigue au volant
Près de la moitié des accidents mortels de la circulation ont lieu la nuit. A peu près autant par perte de contrôle inexplicable du véhicule, sans implication d'un véhicule tiers.

Téléphoner et conduire: à proscrire
Téléphoner en conduisant, même avec un appareil mains libres, est source de distraction et réduit la vitesse de réaction. Le risque d'accident augmente de 75% lorsqu'on tient le combiné en main - ce que la loi interdit - et de 24% avec un combiné mains libres.
Prenez donc l'habitude de couper votre GSM dans votre voiture et utilisez votre boîte vocale. Abstenez-vous surtout d'appeler quelqu'un pendant que vous conduisez.

Essayez un autre moyen de transport
- Pourquoi pas les transports en commun?
Grâce aux nombreuses formules jeunes, les transports en commun vous feront réaliser une solide économie. De nombreuses villes ont instauré des bus de nuit.
- Et un taxi ne coûte pas tellement cher si vous partagez les frais.
C'est peut-être moins cool qu'en voiture, mais vous arriverez à bon port, en toute sécurité et sans le moindre souci.
- Vous optez quand même pour une petite sortie en voiture?
Super, mais choisissez d'abord votre 'Bob'.

Retour haut de page