crÉdits immobiliers

Les prêts hypothécaires



Nous proposons des prêts hypothécaires sur mesure et travaillons en collaboration avec différents organismes de crédit afin d'offrir le prêt le mieux adapté à votre situation.

Différences entre un prêt et un crédit hypothécaire :

Un prêt hypothécaire est un montant mis à la disposition d'une ou de plusieurs personnes qui s'engagent à le rembourser dans un délai et suivant un mode de remboursement défini dans le contrat. En contrepartie, une inscription hypothécaire est prise sur un ou plusieurs immeubles afin de garantir le bon paiement de la somme prêtée initialement. Le crédit hypothécaire s'en différencie par le fait qu'il n'est pas directement et totalement libéré au profit de l'emprunteur. Celui-ci, bénéficiant d'une ouverture de crédit, pourra prélever des tranches d'argent afin de financer ses travaux (construction, rénovation, transformation) au fur et à mesure de leur avancement. Les intérêts sont alors payés sur les sommes prélevées et non sur l'entièreté du capital mis à disposition. Une reprise d'encours est également possible. Il s'agit de la possibilité de réemprunter aux conditions en vigueur au moment de la demande, sans frais de notaire, un montant équivalent à ce qui a déjà été remboursé en capital.

Les modes de remboursement :


  • Mensualités constantes

Par ce mode de remboursement, vous remboursez toujours la même somme tous les mois jusqu'au terme du crédit. Vous remboursez tous les mois une fraction croissante du capital emprunté et une partie décroissante d'intérêts. La part d'intérêts est en effet plus importante au début.Arrivé à la moitié de la durée de l'emprunt, vous aurez remboursé environ un tiers du capital.


  • Amortissements constants du capital

Vous remboursez chaque mois une part égale du capital (capital / durée en mois) et une part d'intérêts qui s'amenuise au fil des mois. En conséquence, vos mensualités sont plus élevées au début de mais elles diminuent rapidement. Le coût total d'un crédit hypothécaire remboursé selon cette formule est donc plus faible et, à la moitié de la durée de l'emprunt, vous aurez remboursé la moitié du capital. Mais attention, au début, les mensualités sont nettement plus élevées.


  • Terme fixe

Plus particulier, ce mode de remboursement génère une mensualité constante composée uniquement d'intérêts. Au terme de la durée (3 ans à 25 ans), vous remboursez le capital en une seule fois. Vous tirerez tout le bénéfice de cette formule de remboursement en la combinant à une assurance-groupe ou à une formule d'épargne assurance vie de type branche 23.

La durée de remboursement d'un crédit est de 3 ans à 30 ans.
La quotité est le rapport entre le capital emprunté et la valeur vénale (soit en général la valeur expertisée) du bien mis en garantie. Ainsi, si vous désirez emprunter 100.000 € pour un bien d'une valeur vénale de 125.000 €, la quotité sera de 80 %. Si la quotité dépasse 100% le taux pourrait être plus élevé.

Fiscalité :

Les avantages fiscaux que vous procure un prêt ou un crédit hypothécaire sont triples :

  • les intérêts payés
  • les amortissements du capital
  • les sommes affectées à la reconstitution de l'emprunt
  • les primes du contrat d'assurance vie affectées à la garantie de l'emprunt

Fixité et variabilité :

  • Taux fixe pendant toute le durée.
Vous savez aujourd'hui ce que vous devrez rembourser tous les mois pendant toute la durée de l'emprunt. Le taux fixe vous garantit une sécurité totale pour toute la durée de votre emprunt. Ce taux est déterminé par les tarifs en vigueur au moment de la signature de l'acte et ne varie pas. Il est cependant le plus cher.



  • Taux semi-fixe.
Vous déterminez vous-même la première période (de 5 à 24 ans) durant laquelle le taux ne fluctuera pas, et ce, en fonction de la mensualité que vous êtes prêt à rembourser et des risques de variation des taux (à la baisse comme à la hausse) que vous êtes prêt à accepter. Après celle-ci, le taux sera revu tous les cinq ans en fonction de l'évolution des taux sur le marché financier. Ce type de taux est un bon compromis entre une prise de risque calculée et une réduction de la mensualité à rembourser.



  • Taux variable
C'est les formules les moins chères mais aussi la plus risquée en terme de variation de taux.
NB : Des formules à variabilité plus importante existent également mais sont à étudier attentivement car elles comportent certains risques.
Vous pouvez limiter les risques en choisissant une limite (2 ou 3 %) maximum pour la variation du taux.

Pour rappel, la quotité est le rapport entre le capital emprunté et la valeur expertisée du bien mis en garantie.

Quotité = ou > 100 %

Il vous est possible d'emprunter les frais de notaire en même temps que le prix d'achat d'un immeuble. Dans ce cas, il arrive souvent que la quotité soit supérieure à 100% (de la valeur de l'immeuble). Certaines institutions vous permettent ainsi d'emprunter jusqu'à 125% de la valeur vénale de l'immeuble. Le taux s'en trouve par conséquent augmenté.

Retour haut de page